Bukavu : avec La Prunelle RDC asbl, le Collectif 2250 forme des jeunes sur le processus électoral

Bukavu : avec La Prunelle RDC asbl, le Collectif 2250 forme des jeunes sur le processus électoral

Ceci, dans le but de permettre à ces jeunes d’acquérir des connaissances sur le processus électoral en RDC, et son lien avec la paix et le développement.

La première séance de formation a eu lieu dans la Salle de l’Institut Supérieur de Journalisme et Communication (ISJC), à l’intention de 30 leaders des organisations des jeunes.

Au cours de ces assises, les jeunes ont échangé sur les enjeux, et défis voies de sortie pour des élections apaisées. Ils ont également été outillés sur le rôle qu’ils doivent jouer pour la réussite du processus électoral, en faveur de la paix sociale en RDC.

Oswald Rubasha, expert électoral et formateur du jour, est revenu sur les différents concepts qui reviennent dans le processus électoral, et que les jeunes devraient comprendre et maitriser. C’est notamment le Monitoring, l’élection, le vote, le suffrage, le scrutin, le processus électoral, le cycle électoral et le système électoral.

Celui-ci a également évoqué les enjeux et défis des élections en RDC, qui selon lui, conduisent de fois à la fraude électorale. Oswald Ruabsha a, à cette occasion, rappelé aux jeunes leurs place et rôles dans le processus électoral. 

«Les jeunes et les femmes sont deux catégories particulières et importantes au regard des traités, conventions, législations internes les concernant. Ils sont à la fois, électeurs, Observateurs, Candidats, Témoins, Journalistes et Délégués de la CENI. C’est la jeunesse qui constitue la majorité de la population congolaise, c’est elle qui vote en majorité. Cette occasion de renforcer les capacités des jeunes est une occasion importante qui doit être capitalisée par les jeunes qui sont sensés jouer un rôle important pour la réussite du processus électoral,» a dit Oswald Rubasha.

Pour sa part, Honneur-David Safari, membre du Collectif 2250, a exprimé le vœu de voir les jeunes être au centre du processus électoral, et non derrière les autres acteurs socio-politiques.

«Ce n’est plus le moment d’accompagner les autres, c’est désormais le moment d’être acteur. Nous ne devons plus être des gens qui accompagnent les autres. Nous devons être là en train de nous battre pour être électeurs, observateurs, pour être à toutes les étapes du processus électoral. 2023 doit être notre année parce que le Collectif 2250, comme d’autres organisations des jeunes, nous nous battons pour que le jeunes soient extrêmement nombreux dans les instances de prise des décisions, qu’ils soient élus à tous les niveaux de ces élections,» a-t-il déclaré à la presse.

Tout en félicitant le collectif 2250 pour cette initiative, le représentant du Ministère de la Jeunesse au Sud-Kivu, a appelé les jeunes à la prise de conscience et au travail, pour leur participation effective aux prochaines élections.

Signalons qu’à la fin de cette série de formations, un pool d’observateurs électoraux aguerris et capables d’assurer le monitoring permanent du processus électoral sera mis en place par le Collectif 2250, pour former les autres jeunes, en vue de sécuriser leurs voix dans les prochaines élections.

Liens médias:

  1. Radio Maendeleo
  2. JamboRDC
  3. Collectif 2250
  4. KivuTimes
  5. LaPrunelleRDC
Partager

Partenaires

  • 11.11.11
  • ATK
  • CAFOD
  • INTERNEWS
  • Land is Life