«Tufaulu Pamoja » : atelier sur le leadership, mentorat, plaidoyer sensible au genre

«Tufaulu Pamoja » : atelier sur le leadership, mentorat, plaidoyer sensible au genre

50 leaders des organisations des jeunes du Sud-Kivu sont en formation sur le leadership, le mentorat et le plaidoyer sensibles au genre. L’atelier organisé par La Prunelle asbl a ouvert ses portes ce jeudi 8 Juillet et s’inscrit dans le projet « Tufaulu Pamoja » financé par l’Ambassade de Suède à travers CAFOD.

L’objectif est essentiellement d’outiller les leaders des organisations des jeunes sur l’élaboration d’une stratégie de communication, comprendre les enjeux liés au leadership, au mentorat et au plaidoyer sensibles au genre.

La Directrice Exécutive de La Prunelle asbl a rappelé que dans le cadre du projet « Tufaulu Pamoja », les Organisations des Jeunes envisagent d’organiser des campagnes de plaidoyer au niveau local et national pour promouvoir la réalisation des droits et jouer leur rôle de manière significative en tant qu’agents dans les processus politiques et de participer aux organes de décisions mais également dans les processus de paix. 

Pendant donc tout ce temps de formation au Centre Olame de l’Archidiocèse de Bukavu, l’organisation veut outiller les participants à l’élaboration d’une stratégie de plaidoyer et de communication, comprendre les termes liés au leadership, au mentorat et au plaidoyer sensible au genre, se familiariser avec les styles de leadership, les stratégies de communication et de plaidoyer sensible au genre et comment l’intégrer dans les activités du projet ou encore s’accorder sur les questions clés (problématiques) sur lesquelles se concentrer et les types d’actions à mener pour les deux prochaines années ainsi que sur le rôle attendu de chaque acteur.

« Les thématiques sur lesquelles porteront leur plaidoyer et campagnes pourront concerner la mise en application effective de la résolution 2250 en RDC ; Elles pourraient également porter sur des domaines tels que la programmation gouvernementale sensible au genre, l’intégration de la dimension de genre dans les politiques et les stratégies, l’analyse des lois proposées en tenant compte de la dimension de genre, la budgétisation sensible au genre, etc. », rappelle Judith Maroy.

C’est le Vice-Président de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu qui a donné le go de ces assises. Norbert Yabe Ntaitunda a exhorté aux jeunes à revêtir véritablement les qualités de leader en mettant de côté les antivaleurs qui nuisent à l’image des jeunes.  Il promet d’accompagner les actions de plaidoyer de ces jeunes.

« Nous sommes contents de voir que les jeunes puissent avoir cette idée de se rencontrer dans les associations pour réfléchir sur le leadership et plaidoyers qu’ils doivent mener auprès des autorités. Ils ont beaucoup des choses à nous dire et nous leur avons prodigué des conseils et nous allons les accompagner dans le travail de plaidoyer auprès des autorités parce que nous avons besoin de la jeunesse dans ce pays. Ces jeunes pleins d’énergie, d’idées et la volonté de faire avancer le pays. Nous les encourageons car sans les jeunes, le pays ne peut pas avancer. Ils ont leur place dans ce pays. Ils doivent se munir des qualités, de beaucoup de qualité, ils doivent être un exemple des autres jeunes et abandonner les défauts, combattre les antivaleurs », dit Yabe Ntaitunda.

Rappelons que le projet « Tufaulu Pamoja », exécuté dans 8 provinces de la République Démocratique du Congo vise à amplifier la voix et la représentation des femmes et des jeunes dans les instances de prise des décisions ainsi que dans les processus de paix d’ici 2023.

Il est financé par l’Ambassade de Suède à travers CAFOD avec la facilitation de la Commission Épiscopale Justice et Paix (CEJP).

Partager

Nos partenaires

  • 11.11.11
  • ATK
  • CAFOD
  • INTERNEWS
  • Land is Life