Tufaulu Pamoja: au Sud-Kivu, début du déploiement de la feuille de route nationale de la jeunesse

Tufaulu Pamoja: au Sud-Kivu, début du déploiement de la feuille de route nationale de la jeunesse

Dans le cadre de son projet Tufaulu Pamoja, «La Prunelle RDC Asbl» a officiellement déployé la Feuille de route nationale des jeunes congolais, qui a été adoptée à Kinshasa par le consortium UJCC+7.

L’atelier de déploiement a eu lieu ce vendredi 14 janvier 2022 dans les enceintes du Restaurant B.S.T, situé dans la commune d’Ibanda, ville de Bukavu en province du Sud-Kivu.

Cette Feuille de route nationale remise à plusieurs jeunes leaders des organisations de la Société Civile du Sud-Kivu, des autorités locales, députés provinciaux et nationaux, est le produit final de plusieurs autres feuilles des routes qui avaient étaient proposées par les jeunes de différentes provinces de la République Démocratique du Congo.

Le document établit toutes les actions à mener au niveau provincial par les jeunes réunis au sein du consortium, en vue d’atteindre les objectifs, qui sont entre autres, la formation des jeunes sur la maitrise des instruments juridiques pour une bonne gouvernance et la participation aux processus électoral et la paix, mais également l’élaboration et le déploiement de  la promotion du leadership de jeunes.

Narcisse Bisimwa, Chargé de Programmes au sein de La Prunelle RDC Asbl ; indique que des formations seront organisées en faveur de ces jeunes leaders des organisations membres de la plateforme.

«Nous comme La Prunelle RDC Asbl, dans le cadre du projet, nous comptons soutenir ces jeunes d’abord par la formation de capacitation. Mais aussi nous comptons mener des plaidoyers dans la révision de la loi électorale pour qu’elle puisse pencher du côté des jeunes. Nous comptons également vulgariser toutes les lois qui promeuvent les droits des jeunes comme la résolution 2250,» explique-t-il.

Les différentes autorités qui ont pris part à cet atelier, ont toutes promis leur accompagnement à cette Feuille de route.

C’est le cas du député provincial et Rapporteur de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu, Amani Kamanda, qui a promis de l’amener jusqu’au Bureau de l’organe délibérant, mais aussi de sensibiliser ses collègues députés pour la vulgarisation.

«J’ai le devoir entant que jeune, entant que député de faire le plaidoyer de manière à ce que la jeunesse participe aussi dans les instances des prises des décisions. Parce que la jeunesse ne doit pas être marginalisée. Même lors du partage des postes de responsabilités, je pense que la jeunesse à droit. Il y’a maintenant une bonne opportunité pour la jeunesse à travers cette feuille de route pour que chaque jeune comprenne qu’il y’a sa part et un rôle à jouer et que la jeunesse comprenne également que la province du Sud-Kivu, la République Démocratique du Congo n’appartient pas seulement aux vieux, même à eux. Le jeunesse nous représentons la majorité de la population ici chez nous,» a dit le député Kamanda.

Et d’ajouter : «Il est important que nous qui sommes déjà dedans, ceux qui sont derrière, nous puissions nous mettre ensemble, comprendre que les enjeux, l’avenir du pays ne repose qu’en la jeunesse. Et nous la jeunesse, nous devons comprendre que nous devons nous accompagner mutuellement. Moi entant que député je vais remettre cette feuille de route à mes collègues honorables députés, au Bureau de l’Assemblée provinciale, pour que la lutte de la jeunesse ne se limite pas seulement à Amani Kamanda, mais à l’ensemble des tout le monde de manière collective à accompagner la jeunesse,» a-t-il déclaré.

Même promesse pour le député national Olive Mudekereza, qui compte également aller avec cette feuille de  route jusqu’aux plus hautes instances de prises des décisions, dont à la Présidence, au Bureau du Senat et à l’Assemblée nationale, pour un plaidoyer.

«Les jeunes doivent être impliqués et c’est le plaidoyer qu’on va faire. J’ai eu ce rapport, je vais l’amener à Kinshasa, je vais aussi commenter là-dessus, faire des appuis sur tous les plans. on va en faire même des émissions à la télévision, au niveau national, pour cette feuille de route des jeunes du Sud-Kivu,» a déclaré cet élu national.

Signalons qu’à cette même occasion, une liste des jeunes ambitieux et ambitieuses pour la capacitation avec des formations et des journées d’échange, a été établie par les organisateurs.

Rappelons que le projet « Tufaulu Pamoja », exécuté dans 8 provinces de la République Démocratique du Congo vise à amplifier la voix et la représentation des femmes et des jeunes dans les instances de prise des décisions ainsi que dans les processus de paix d’ici 2023. Il est financé par l’Ambassade de Suède à travers CAFOD avec la facilitation de la Commission Épiscopale Justice et Paix (CEJP).

Partager

Partenaires

  • 11.11.11
  • ATK
  • CAFOD
  • INTERNEWS
  • Land is Life